Au point du jour, Eternelles amours

Au point du jour, Eternelles amours

janvier 2019

Extrait de « S’anc fui bela », Cadenet, Chansonnier la Vallière (XIIIe)

La poésie lyrique du XIIIe siècle s’empare d’amour courtois. L’attente amoureuse, les secrets où les relations des amants se tissent et se défont dans le cycle des jours. A l’aube, ces amants se réinventent, se livrent l’un à l’autre ou se séparent ; c’est le point du jour, et le point de suspension de leurs amours.

Marie Chaveneau – chant, harpe gothique.
Élise Ferrière – flûte à bec.
Sébastien Hervier – percussions.
Simon Gallot – chant, chifonie.
Florian Verhaegen – vièle à archet.

 

  • IMAGES : ALBAN TERRIER
  • ----------- : GUILLAUME MERLIN
  • ----------- : REMI BOREL
  • MONTAGE : SANDRA HITOUCHE
  • ----------- : GUILLAUME MERLIN
  • SON : QUENTIN DELAPLACE